Breaking News

ne pas utiliser le nom de Dieu pour terroriser les gens

Dans un tweet paru samedi 22 aout, le Souverain pontife évoque la Journée des Nations Unies pour les personnes victimes de violences en raison de leur religion ou de leurs convictions. Le Saint-Père demande à tous de cesser d’instrumentaliser les religions pour inciter à la haine, à la violence, à l’extrémisme et au fanatisme aveugle.

Alessandro De Carolis – Cité du Vatican

Le hashtag #FraternitéHumaine clôt le tweet de François et l’on pense de suite à cette soirée de février 2019 à Abu Dhabi, à une signature et une poignée de main qui ont scellé une communion et en écrivent la première page. La «fraternité humaine» est la valeur que le Pape et le grand imam d’Al-Azhar, Al-Tayyib, offrent comme inspiration universelle pour rassembler. Une manière durable parce qu’elle est essentiellement une question de solidarité.

Une fraternité qui, si elle est vécue, exclut la violence qui fait du sentiment religieux une cible. Comme le sont dans le monde, déjà parmi les seuls chrétiens, au moins 300 millions de personnes.

La foi ne doit pas être instrumentalisée

C’est un thème cher au Pape, qui dans son tweet pour la Journée des Nations unies consacrée à la commémoration des personnes victimes de violences en raison de leur religion ou de leurs convictions réaffirme les mots du document d’Abou Dhabi: «Dieu n’a besoin d’être défendu par personne et ne veut pas que Son nom soit utilisé pour terroriser les gens. Je demande…

Read full article



Source link