Breaking News

Les astuces fiscales de la famille Trump

A la une / International / Donald Trump

L’enquête du « New York Times » sur les revenus de Donald Trump fait apparaître une utilisation ingénieuse des frais professionnels du président et de ses proches afin d’obtenir des déductions fiscales.

Le club de luxe de Mar-a-Lago, à Palm Beach, en Floride, propriété de Donald Trump, le 1 novembre 2019. JOE RAEDLE / AFP

Les limiers du New York Times lancés à la recherche des déclarations de revenus de Donald Trump ont mis au jour des pratiques d’optimisation fiscale hardies qui concernent notamment l’entourage familial du président des Etats-Unis.

Sa fille Ivanka, ancienne dirigeante − comme ses deux frères Donald Jr. et Eric − de la Trump Organization, aurait ainsi été utilisée comme « consultante » pour obtenir des abattements au titre de frais professionnels. Entre 2010 et 2018, une somme de 26 millions de dollars a ainsi été soustraite aux revenus de Donald Trump, sans que l’identité des « consultants » ait été révélée. Cependant, les informations financières livrées par Ivanka Trump lorsqu’elle est entrée à la Maison Blanche en 2017 avec le titre de conseillère − non rémunérée − du président ont fait état d’une somme de 747 622 dollars qui correspond « exactement », selon le New York Times, aux frais de consulting déclarés pour obtenir des déductions fiscales par la Trump Organization à propos de projets hôteliers à Vancouver, au Canada, et à Hawaï.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Etats-Unis : Donald Trump rattrapé par des révélations sur ses impôts

L’ingéniosité de Donald Trump serait également illustrée, selon le New York Times, par l’usage fait d’une propriété de grand standing, le domaine de Seven Springs, situé dans le comté de Westchester, dans l’Etat de New York. Cette demeure installée dans un vaste domaine a été construite en 1919 par un ancien chef de la Réserve fédérale.

Après avoir échoué à en faire un projet immobilier, Donald Trump a accepté de ne pas développer la majeure partie de la propriété en réclamant, en échange, une déduction fiscale de 21,1 millions de dollars. En la présentant ensuite comme une source de revenus par des locations et…

Gilles Paris

Read full article



Source link