Breaking News

La Nasa annonce que l’eau sur la Lune est plus abondante qu’on ne le pensait, mais aussi plus accessible

Dans deux études distinctes, la Nasa nous apprend que l’eau sur la Lune, que nous savions déjà présente sous forme de glace dans de vastes et sombres cratères, se trouverait également à la surface, dans de microcratères. C’est une information capitale pour espérer pouvoir un jour s’implanter durablement sur notre satellite naturel.

Si nous nous en doutions depuis la fin des années 1960, la présence d’eau sur la Lune a depuis été confirmée à plusieurs reprises, la première fois en 2008. Pourtant, de nombreuses zones d’ombres subsistent au sujet de cette précieuse ressource, dont la quantité précise que contiendrait notre petit satellite, ou encore son origine. Voilà que nous venons d’obtenir un début de réponse à la première interrogation.

Dans deux nouvelles études promues ce lundi 26 octobre 2020 lors d’une conférence retransmise en directe, la Nasa suggère que près de 600 millions de tonnes de glace d’eau seraient présentes sur la Lune. Un tel volume pourrait un jour aider l’Homme à y survivre, mais aussi à alimenter ses véhicules spatiaux en une forme abordable de carburant. L’électrolyse de l’eau permettrait en effet de produire de l’hydrogène, de l’oxygène liquide et du peroxyde d’hydrogène, des carburants utilisés pour les vaisseaux spatiaux. La Lune deviendrait ainsi une sorte de station-service pour les opérations de maintenance et de nettoyage en orbite terrestre, ou pour des vols interplanétaires, vers Mars et au-delà.

NEWS: We confirmed water on the sunlit surface of the Moon for the 1st time using @SOFIAtelescope. We don’t know yet if we can use it as a resource, but learning about water on the Moon is key for our #Artemis exploration plans. Join the media telecon at https://t.co/vOGoSHt74c pic.twitter.com/7p2QopMhod — Jim Bridenstine (@JimBridenstine) October 26, 2020

De l’eau sur la Lune exposée au Soleil

La première étude, parue dans Nature Astronomy, fait état de la détection de molécules d’eau sur les surfaces lunaires exposées à la lumière du soleil, grâce aux observations effectuées par l’Observatoire…

Marine Benoit

Read full article



Source link